Concours
Créer les images thèmes du livre
 
  1. Titangaïa, nouveau temple de l'Humanité
  2. la cité de rêve : RevCity
  3. La nouvelle Athènes
  4. La ville sacré (cité mystérieuse)
  5. L'incubateur (salle secrète)
  6. La sphère énergétique
À gagner :
 
Une tablette samsung 7"
 
Comment procéder :
1. Afficher votre réalisation sur notre page Facebook.
2. Faites voter vos amis.
3. La personne qui a plus de votes gagne.
 
  • Facebook Classic
er dessin à réaliser : 

1

Description du Titangaïa

 

La fameuse plate-forme appelé «Titangaïa» est ici dévoilée au grand public pour la toute première fois. Cette structure composé de seize gigantesques navires comprend tous les agréments que la vie futuriste peu souhaiter à quiconque...

  • Des bateaux-îles thématiques, imbriqués les uns dans les autres comme un puzzle.

  • Formant une immense marguerite ovale avec son bouton formé par le centre-ville, hautement moderne.

  • Chacune des 16 pétales de 3000 mètres de longueur, par 1000 mètres de largueur est la réunion des divers navires possédant chacun leurs fonctions propres.

  • La longueur totale de Titangaïa est de 15 kilomètres par 13 de largeur.

  • Sa surface globale dépasse les 220 kilomètres carrés.

  • Son pourtour cyclable est de 100 kilomètres.

  • Places publiques verdoyantes, golfs, parcs et jardins variés.

  • Entre chacune des pétales extérieurs se trouvent un environnement maritime, canaux navigables, marécages d’eaux douces, marais salés et dunes de sables.

  • Uniquement des véhicules électriques et à hydrogène circulent sur l’île.

  • La banlieue et le reste de l’île se voit desservit par un monorail.

  • Des zones naturalisées représentent les plus beaux sites naturels du monde, des places publiques thématiques et les plus belles villes, tout cela, miniaturisées.

  • La matrice de l’île protège de la houle.

  • Les digues sous-marines soulèvent l’île de 30 mètres au-dessus du niveau de la mer.

  • Ses plages dorées, quais pour petites embarcations et son méga parc aquatique de 4 kilomètres carrés.

  • Le rivage possède une descente vers la mer de quarante mètres de long et un escarpement non moins impressionnant de quinze degrés. À l’occasion de grandes marées et de tempêtes, cette plage artificielle se rétracte par de puissants cylindres hydrauliques placés juste en dessous. Un gigantesque panneau amovible ressemblant à un pont levis forme, une fois relevé, un mur de protection contre les vagues envahissantes et destructrices.

e dessin à réaliser : 

2

Description de RevCity

 

Au cœur de Titangaïa se trouve la capitale. Cette ville futuriste représente la complexité d'une petite Cité-État indépendant, hiérarchique, aux structures gouvernementales démocratiques multiculturelles et multilinguistiques harmonisant tous les individus issus des divers continents.         

 

  • Ville hyper moderne, stratifiée, parée de buildings imposant et son méga parc récréo-nautique en son cœur formant un lac intérieur d’eau douce avec ses îlots et sa marina…

  • Au centre de la ville, le grand lac utilisé pour récupérer les eaux de pluie et servant de ballaste à l’île.

  • Le centre-ville fait environ 4 kilomètres par 3 et sa banlieue, circonscrite, mesure 1 kilomètre de large par 9 de long.

  • La zone plus silencieuse, le centre-ville, est réservé strictement aux piétons, cyclistes et véhicules électriques à deux roues.

  • On y aperçoit : hôpital, bâtiment éducatif, université, théâtres, cinémas, bibliothèques, casinos, discothèques, cirque avec son chapiteau, musées d’histoire naturelle, des sciences et des beaux-arts, arcades, café intranet, piscines intérieures avec stimulateur de vague, aréna terrains de sport, murs d’escalade, parc aquatique, pistes cyclables, centre de glisse avec dôme translucide, centres commerciales et divers boutiques et magasins, restaurants multiples.

  • Cette ville supporte une haute densité humaine : villas luxueuses, quartier résidentiel, tours à bureaux, services publics, édifices culturels, artistiques, sportifs et même religieux. Tout y est.

e dessin à réaliser : 

3

 Description de La ville sacrée 

 

  • L’enceinte triangulaire émergeant à l’est d’un promontoire d’illusions et surplombé par un pallier horizontal reste dans son génie, singulier d’un bout à l’autre du continent.

  • Dans son sein, le socle de métal issue du passé, mais utilisant le futur, devient par élection un palais en haute mer ou le prince et son altesse y ont inscrit leur nom.

  • Protégés de tous les côtés, par un ensemble de bastion, murailles, garnison et arsenal, notre cité imprenable reste le lieu parfait de la grande conquête discutée en catimini dans nos salles closes.

  • Que nous regardions du côté de la montagne ou en direction de l’aval du côté des verts jardins de la place, nous n’y trouvons que des armes et les indices de notre présence.

  • Les personnages hétéroclites qui y habitent, qu’ils soient saints d’un dieu, roi vertueux, martyr, chef indigène ou provenant de la populace semblent faire bon ménage au brassage de nos idées.

  • Tous y circulent passant par les portiques afin d’accomplir la destiné de l’humanité, sous l’œil vigilant de leur prélat protecteur.

  • Les gens de divers métiers tel les cuisiniers y fabriquent le pain et les amusements dans les places publiques pour le plaisir du palais.

  • Les seuls animaux, nos compagnons, vénérés et acceptés dans ce lieu émérite sont le bouc émissaire, l’âne libre et le chien cynique.

  • À l’ombre, dissimulé à l’intérieur des murs de l’hospice divin, sous les structures de sites sacrés, dans les hauts-lieux du savoir ancestrale où encore dans des carrières, se cache enfouie le mystérieux, cette voie qui, lors de sa découverte, fera enfin notre ultime richesse.

e dessin à réaliser : 

4

 Description de la nouvelle Athènes

 

Frank se met à énumérer chacune des énigmes mystérieuses concernant «La reine des cités» : La Nouvelle Athènes

 

  • 1re énigme : Elle se situe dans un Nouveau Monde.

  • 2e énigme : Elle ressemble étrangement à une ancienne ville de l’Antiquité, là où les grands esprits se sont formés et rassemblés.

  • 3e énigme : Cette ville de l’Ancien Monde possédait la science et le savoir ésotérique. C’était jadis le centre des énergies de la terre. Cette ville, pour maintenir effective son énergie cosmique, doit ses caractéristiques proches de l’ancienne cité. C’est là que notre confraternité a choisi d’y installer son siège social pour conduire l’humanité à son terme. Elle doit pouvoir abriter un Pirée, aujourd’hui le nom d’un port, une mer Égée, un Olympe non loin, posséder une Acropole, avoir sa propre cité, une ligue de Délos c'est-à-dire une force militaire qui permet de protéger son trésor, une Agora, un théâtre digne de Dionysos. Posséder un Pnyx là où est le siège de l’Ecclésia, c’est-à-dire, l’assemblée des citoyens, une démocratie, avec ses parlementaires, stratèges et Boulè et un Aréopage avec son tribunal pénal. En ce lieu doit exister de même un imposant Parthénon avec son Propylée c’est-à-dire son vestibule, l’ensemble dégageant une énergie vitale festive lors de ses nombreuses Panathénées.

  • 4e énigme : Cette ville doit être en mesure de s’autoprotéger contre les dangers extérieurs;

  • 5e énigme : Elle doit être inondée de nombreux symbolismes : la numérologie, la science et le savoir étant étroitement lié dans notre réalité;

  • 6e énigme : Les fondements de la Cité-Mère doivent être sur un socle durable et stable;

  • 7e  énigme : Cette ville doit être reconnue mondialement puisqu’elle a déjà marqué le monde et le marquera encore davantage dans le futur.

e dessin à réaliser : 

5

Description de l’Incubateur

 

  • Dans la pénombre de cette enclave nommée "l’incubateur" se trouvent de chaque côté de l’entrée, en guise d’accueil, deux stèles de bronze biseautées.

  • Au cœur de la pièce, une demi-sphère de plus de cinq mètres de diamètre domine les lieux. Une vitre diaphane empêche leur regard d’y pénétrer.

  • On y remarque une plaque métallique rectangulaire à hauteur des yeux incrustée dans le verre, d’une dimension de 20 centimètres de haut par 10 cm de large environ.

    • Que peut bien nous dissimuler cette sombre façade? demande Mick.

    • Notre laboratoire de recherche, dit plus que sérieux Nguyen.

  • Tout au fond de la pièce, comme gardien des lieux, une sculpture laiteuse imposante mesurant un peu plus de deux mètres. La statue intimidante représente un animal mythologique.

    • Pas très sympathique ce monstre marin. Que signifie cette bête immonde?

    • Un dragon des mers.

    • Regardez bien les sept têtes de l’animal, on dirait que ses sept faciès ont quelque chose de similaire à notre visage.

    • Tu veux dire que les visages du monstre nous ressemblent?

    • Oui, c’est ça. Chaque tête porte un quelque chose de chacun de nous.

e dessin à réaliser : 

6

Description de la sphère énergétique

 

La voix sortant du mur commande de former un cercle autour de la demi-sphère de verre, de se positionner face aux enclaves rectangulaires bien visibles sur la structure, d’y déposer la paume de la main et d’attendre. Une lumière bleutée illumine leur main et un son provenant de l’intérieur de la sphère se manifeste, tel le bruit d’une soupape qui laisse échapper de la pression lors du départ d’un train de marchandises. À leur droite respective, un panneau se détache lentement de la paroi de verre courbé.

 

Les modules cessent de reculer et dans la partie interne, un siège ergonomique haute technologie, pivote en leur direction comme s’il glissait sur un tourbillon. Il ressemble à une de ces banquettes en cuir d’arcade de jeux vidéo, mais plus avant-gardiste encore. Sur chacun des appui-bras, on y retrouve des commandes et des touches variées tel un poste de pilotage futuriste. Une paire de gants munis de circuits électroniques git sur le siège.

 

Tous enfilent les gants et s’insèrent fébrilement sur le siège, comme s’ils introduisaient leur tout premier baptême de l’air. Au contact de leur corps, le fauteuil se gonfle, épousant les formes du passager pour son mieux-être. Enfin, une coiffure métallique légère avec des neurotransmetteurs s’enchâsse étroitement sur leur tête. En apparence, le tout ressemble à un casque de pilotage sophistiqué.

 

Le dirigeant intervient encore verbalement en leur commandant d’appuyer sur la touche "cloisonnement modulaire" située sur l’avant de l’appui-bras droit. Les postes de pilotage s’enchâssent alors dans le module créant un amalgame bien articulé avec la sphère. Le tout prend l’apparence d’une cabine complexe de gouverne de navette spatiale.

 

Devant eux, ni écran, ni clavier, seule une table circulaire où l’équipe peut se voir travailler et interagir les uns avec les autres. Sion, cette pyramide apparemment monolithique issue d’un monde ancien, repose en son centre tapissé dans l’ombre.

 

Chacun démarre son ordinateur à partir de l’appui-bras droit. Un clavier se retire alors à même le socle de granite et devient à la portée des mains. Devant eux, encerclant la pyramide, l’air se cristallise et forme une plateforme vitreuse comme si les molécules libres de l’air se regroupaient afin de se matérialiser dans une atmosphère restreinte. Cette interface spatiale circulaire joue la fonction d’écran plat vertical. Le groupe reste étonné. Le mot QUÊTE apparait sur "l’atmosphface" et se déplace dans un mouvement horizontal.

 

Un halo de lumière bleutée émerge de la coupole. Ces lumières Dell projettent leurs faisceaux directement sur la fameuse pyramide qui met en évidence son placage d’or pur. Au même moment, Sion apparaît sur "l’atmosphface". Lentement, l’image virtuelle se meut, pivote sur elle-même en dévoilant tous ses profils. La rotation de celle-ci s’accélère faisant tournoyer l’objet à vive allure dans une spirale sans fin. À cela s’ajoutent ces mots : « Vous êtes mandatés, vous élus, à cette tâche colossale, celle de la "Quête ultime".

 

  • Trois gargouilles sculptées dans chacun des chapiteaux des deux stèles

  • Quatre magnifiques candélabres à sept branches suspendus au plafond à une hauteur de plus de cinq mètres créant une lumière douce et tamisée, nécessaire à la bonne marche des réunions.

  • La série continue de lettres qui circonscrivent le faîte de la sphère.

  • Nguyen se déplace en direction du mur latéral, intrigué par un scintillement presque imperceptible. Il s’en approche et à la lueur de ce qu’il voit, lance en le touchant : « La voilà la fameuse bibliothèque. » La cloison s’allume et laisse transparaître une bibliothèque surchargée de bouquins. « C’est une bibliothèque virtuelle », répète-t-il haut et fort afin que tous entendent. Nguyen, d’un geste rapide et habile, fait défiler les livres virtuels qui se mettent à tourner en continu de chaque côté de la pièce, tel un carrousel de cirque. D’un doigt, il freine le défilement, retire le livre qu’il désire d’un clic. Ce dernier se matérialise dans sa main. Tout y est : la senteur, la texture, la couleur. Le groupe reste subjugué. Devant la "bibliophane", « bookclic».

  • Sous le portique, un ensemble de représentation à caractère égyptien : un rectangle dans lequel se trouve un cercle accompagné d’aile de séraphins juste au-dessus de leur tête et, de chaque côté en guise de boiserie, deux colonnes sculptées accompagnées d’hiéroglyphes qui descendent jusqu’à terre.

 

© 2013- 2019 Ray Ogust